Suprême conseil des rites confédérés

Filiation directe : Robert AMBELAIN et Gérard KLOPPEL

Get Adobe Flash player

À la Gloire du Sublime Architecte des Mondes
Suprême Conseil des Rites Confédérés
pour la France et ses Dépendances Internationales

Souverain Sanctuaire International
de Memphis-Misraïm

oeuvrant au Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm 
au sein de l’Ordre des Rites Unis de Memphis & Misraïm

Filiation directe des Grands Hiérophantes : Robert AMBELAIN et Gérard KLOPPEL, 
succédée par le Souverain Grand Maître  Général et Grand  Hiérophante Mondial  Joseph CASTELLI

RES CREATA EST ALIA FORMA INCREATÆ


Livre Jaune N°6 - 2013
LA GRANDE FAÇADE
DE NOTRE DAME DE PARIS
"Commentaires alchimiques"

* * *

Tous les Livres Jaunes sont en vente sur le site web :  www.editions-maconniques.fr

ou en cliquant sur l'image ci-dessous du Livre Jaune N°6 - 2013. 


Livre Jaune N°6 - 2013
LA GRANDE FAÇADE 
DE NOTRE DAME DE PARIS
Commentaires alchimiques


Par Guy PIAU
Grand Maître de la Grande Loge de France 

(Juin 1988 – Juin 1990)


Certains lieux ont de tous temps été choisis pour recevoir les édifices destinés à honorer une divinité et à permettre la pratique du culte lui étant réservée. Tel est le cas de l’endroit où est construite Notre Dame de Paris. Il s’agit d’un site privilégié que nous pouvons qualifier de sacré ; un lieu où il se passe quelque chose, une exceptionnelle communion entre les énergies terrestres et les énergies célestes, entre la terre profonde et le ciel infini et où toute personne qui y séjourne, ne serait-ce qu’un bref instant, se sent pénétrée d’un élan spirituel.


Un temple dédié à Jupiter occupait ce lieu à l’époque romaine. Grégoire de Tours mentionne l’existence d’une basilique chrétienne dès le 3ème siècle. Puis on y trouve deux églises romanes, l’une consacrée à Saint-Étienne, l’un des évêques martyrs de la métropole, et la deuxième construite à l’initiative de Clovis pour remercier la Vierge Marie lors de la guérison de son fils, Childebert, et consacrée à Notre Dame.


L’évêque de Paris, Maurice de Sully, décide, en 1160, avec 1’accord du roi Louis VII, la construction d’une cathédrale pour remplacer les deux anciennes églises, en partie détruites. Le chantier est ouvert en 1163. En 1182, le Maître Autel de l’édifice en construction est consacré. En 1245, la construction de la Cathédrale est terminée.

* * *