Suprême conseil des rites confédérés

Filiation directe : Robert AMBELAIN et Gérard KLOPPEL

Get Adobe Flash player

À la Gloire du Sublime Architecte des Mondes

Souverain Sanctuaire  International
de Memphis-Misraïm

Souverains Sanctuaires 

oeuvrant  du 93ème au 95ème degré au sein du
Souverain Sanctuaire National
de Memphis-Misraïm

de l’Ordre des Rites Unis de Memphis & Misraïm 
et du Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm

Filiation directe des Grands Hiérophantes : Robert AMBELAIN et Gérard KLOPPEL, 
succédée par le Souverain Grand Maître  Général et Grand  Hiérophante Mondial  Joseph CASTELLI

RES CREATA EST ALIA FORMA INCREATÆ


Souverains Sanctuaires
de l’Ordre des Rites Unis de Memphis & Misraïm

* * *

Sublime Patriarche Grand Defenseur de l’Ordre - 93ème degré

 * * *

PRÉAMBULE :

C’est une assemblée formée de neuf dignitaires, appelée Grand Tribunal des Défenseurs de l’Ordre de Ihi.

Dans la mythologie égyptienne, Ihi ou Ihy est le dieu enfant de la joie, fils de la déesse Hathor et du dieu Horus. Il est représenté portant la mèche de l'enfance, mèche que l'on ne coupait qu'au passage à l'âge adulte, et jouant du sistre son objet symbolique. On trouve ses représentations sur les murs du temple d'Hathor à Dendara. On trouve aussi parfois des mentions de Ihi dans le livre des morts et les textes des cercueils. Faisant partie de la dernière génération de dieux, celle-ci n'est pas très populaire parmi le peuple. Ainsi il fut toutefois adoré à Dendérah où sa mère et lui attendait chaque année la venue de l'Horus d'Edfou.

Le Suprême Grand Tribunal de L’Ordre et du Rite travaille dans le Temple de la Grande Pyramide : il est éclairé par douze Etoiles disposées en cercle sur l’Autel central. Au pied de l’Autel est posée une canne dorée croisée avec une Epée droite à poignée dorée.

Au centre du Temple, est dessiné sur le sol, sur une toile ou sur une ardoise, l’Arbre Séphirotique. Les membres du Suprême Grand Tribunal s’appellent Grand Défenseurs de l’Ordre.

Leur prérogatives sont celles conséquentes à leurs charges au sein des Chambres Supérieures du Rite ainsi que le droit de juger : le membre du Suprême Tribunal à la chambre duquel appartient l’aspirant (ou Grade Supérieur) est nommé défenseur par le Premier Juge Suprême.

Les Lumières du Temple sont trois : 

Le Grand Inquisiteur des Défenseurs du Rite qui doit être 95ème degré de l’Ordre et qui est membre de droit du Souverain Sanctuaire ; le Deuxième Juge et le Troisième Juge Suprême. 

Dans le Temple le Grand Inquisiteur est le Très Puissant Premier Juge Suprême.  

Le Suprême Grand Tribunal est présidé par le Grand Inquisiteur ou par le Très Puissant Premier Juge Suprême, aidé par le Deuxième et Troisième Juges Suprêmes et le Greffe du Suprême Grand Tribunal, appelé aussi Notaire. 

Appartient de droit au Suprême Grand Tribunal : le Mystagogue du Sublime Consistoire (si les Consistoires sont plus d’un, tous les Mystagogues des Consistoires), le Premier Sage de la Vérité du Conseil (ou les Premiers Sages des Conseils), le Premier Surveillant du Chapitre (ou les Premiers Surveillants).

UN APERÇU DE L'OUVERTURE :

Le Premier Juge Suprême dit : Grands Défenseurs du Rite, pourquoi sommes-nous réunis ici ?

  • Le 2ème Juge répond en disant : Pour nous dédier à la recherche de la vérité et à l’application de la justice.

Le Premier Juge Suprême dit : Si cela est notre but, qu’on contrôle que tous les présents sont Grands Défenseurs de l’Ordre et du Rite.

  • Le 2ème Juge répond en disant : Très Puissant Premier Juge Suprême, tous les présents sont des Grands Défenseurs du Rite.

Le Premier Juge Suprême dit : Frères, unis dans notre présence physique, appelons à nous l’influence lumineuse de l’invisible, à fin que la lumière visible n’aveugle pas notre vue en obscurcissant notre esprit.

Il frappe trois coups avec son Glaive et dit : Viens à nous, ô Noudo Raabis !

  • Le 2ème Juge répond en disant : Viens à nous, ô Jeshouah Omeros !
  • Le 3ème Juge répond en disant : Pour I.N.R.I.

Le Premier Juge Suprême frappe trois coups avec son Glaive : 

  • Le 2ème Juge Suprême frappe trois coups avec son Glaive.
  • Le 3ème Juge Suprême frappe trois coups avec son Glaive.

Le Premier Juge Suprême dit : O Suprême Architecte des Mondes, Toi qui es l’Ain Soph des Kabbalistes, qui distribue la justice et la miséricorde, assiste-nous dans nos Travaux à fin que, éclairés par la Lumière de Ta Sagesse et de Ton Intelligence, qui sont infinies comme Tu es infini, nous puissions rendre justice sans commettre des fautes, en concluant nos Travaux avec toute la Tranquillité de notre conscience d’hommes et de notre esprit d’initiés.

A Toi la Gloire et le Fondement.

A moi mes Frère !

Par le Signe et la triple Acclamation, Alléluia, Alléluia, Alléluia.

A la Gloire du Sublime Architecte des Mondes. Au nom et sous les auspices de l’Ordre des Rites Unis de Memphis & Misraïm et du Souverain Sanctuaire International de Memphis & Misraïm, je déclare ouverts les Travaux, de ce Suprême Grand Tribunal de l’Ordre et du Rite.

UN APERÇU DE L'INITIATION :

Le Premier Juge Suprême dit : Mon Frère Récipiendaire, on me dit que vous voulez entrer et faire partie de ce Suprême Tribunal et devenir un Grand Défenseur de l’Ordre et du Rite.

Avez-vous bien réfléchi à la responsabilité que vous aurez à assumer et aux difficultés que vous rencontrerez quand vous allez être appelé à juger l’un de vos Frères de l’Ordre ou à prendre des décisions pour que des profanes qui ont nui ou tendent de nuire à l’Ordre, soient punis ?

  • Le Récipiendaire répond : Oui.

Le Premier Juge Suprême dit : Etes-vous bien certain de votre demande.

  • Le Récipiendaire répond : Oui.

Le Premier Juge Suprême dit : Pour la troisième fois, mon Frère, je vous demande si vous voulez être Grand Défenseur.

  • Le Récipiendaire répond : Oui.

Le Premier Juge Suprême dit : Eh bien, comme par trois fois vous avez réitéré votre demande, je dois vous prévenir que vous allez prêté un serment, en le violant vous serez puni de la manière la plus honteuse qu’un homme et un Maçon puissent subir.

Rappelez-vous que vous devez oublier d’être un homme avec des passions, des amitiés, des sympathies, des amours, parce que vous représentez la Justice, mais en même temps vous devez penser que Justice ne veut pas dire condamner et que condamner ne veut pas dire rigueur ni s’acharner sur le coupable.

Souvenez-vous que dans votre qualité de Premier Juge Suprême, Deuxième Juge Suprême ou Troisième Juge Suprême, si vous avez cette charge, que comme vous présentez et vous vous portez garant du Récipiendaire, ainsi vous serez son accusateur en cas de manquement à leurs devoirs.

Et maintenant, si vous êtes toujours décidé, préparez-vous à prononcer le Serment.

  • Le Récipiendaire répond :  Je suis toujours décidé.

Le Premier Juge Suprême dit : Que votre volonté soit faite ; veuillez vous agenouillez et répéter avec moi.

  • Le Récipiendaire répéte avec le Premier Juge Suprême le Serment.

Le Premier Juge Suprême dit : Levez-vous mon Frère, et regardez aux pieds de l’Autel, il y a un Sceptre et une Epée symbole de la Justice et de la Miséricorde, c’est-à-dire des pouvoirs qui appartiennent au Créateur, qui les a délégués aux Souverains et aux Tribunaux.

Souvenez-vous que ces symboles qui vous donnent un pouvoir si énorme ne vous appartiennent pas.

Vous administrerez la Justice au Non du Grand Hiérophante et du Souverain Sanctuaire de Lorraine.

Mes Frères, debout et à l’ordre.

(Le Premier Juge Suprême, descend de son Trône et pose ses mains sur la tête du Récipiendaire).

Le Premier Juge Suprême dit : A a Gloire du Sublime Architecte des Mondes. Au nom et sous les auspices de l’Ordre des Rites Unis de Memphis & Misraïm et du Souverain Sanctuaire International des Rites Unis,  je vous reçois en qualité de Juge de ce Suprême Tribunal et Grand Défenseur de l’Ordre des Rites de Memphis & Misraïm.

A moi mes Frères, par le Signe et la Batterie du Grade.

(La Batterie du Grade étant faite le Premier Juge Suprême dit ) :

Je salue tous les Points du Triangle.

Frère Troisième Juge Suprême, veuillez accompagner notre nouveau Grand Défenseur de l’Ordre et du Rite à sa place.

Mes Frères, veuillez vous asseoir.

UN APERÇU DE LA FERMETURE :

Le Premier Juge Suprême dit : Frères êtes-vous tous des Grands Défenseurs de l’Ordre et du Rite ?

  • Le 2ème Juge répond en disant : En tant que tels nous sommes connus dans le Temple de la Vérité et de la Justice.

Le Premier Juge Suprême dit : Qu’avez-vous observé dans le Temple de la Vérité ?

  • Le 2ème Juge répond en disant : L’harmonie de la création qui est l’équilibre des sept sphères dont parlent la Gnose et la Kabbale, l’harmonie qui est la joie, la sagesse et l’immortalité.

Le Premier Juge Suprême dit : Et dans celui de la Sagesse ?

  • Le 2ème Juge répond en disant : La rigueur du jugement pour les coupables, le triomphe des innocents, la douceur et la fierté de la réintégration pour les calomniés.

Le Premier Juge Suprême dit : De quel Pouvoir nous vient la grande responsabilité qui nous a été confiée ?

  • Le 2ème Juge répond en disant : Du Pouvoir que l’on conquière avec l’équilibre représenté par le Pentacle Symbolique avec les Triangles opposés.

Le Premier Juge Suprême dit : Quel est le symbole qui doit être toujours présent dans ce Tribunal ?

  • Le 2ème Juge répond en disant : Le premier et le dernier symbole EST celui du cercle formé par le serpent qui se mord la queue, appelé le Grand Léviathan, symbole de l’éternité et frontière de feu entre le cosmos et la Non Création.

Le Premier Juge Suprême dit : Quel est le nombre de ce symbole ?

  • Le 2ème Juge répond en disant : Le 12, qui enferme l’Unité et la Dyade, et dont la réduction théosophique est le Ternaire.

Le Premier Juge Suprême dit : C’est le secret qui doit conduire notre jugement, initié kabbalistiquement par la Sagesse (Chokmah), qui mène à la Miséricorde (Chésed) et par l’Intelligence (Bina) qui mène à la Justice (Geburah).

  • Le 2ème Juge répond en disant : Lesquelles, avec la Victoire (Netzach) et l’Honneur (Hod) mène au Royaume (Malkuth).

Le Premier Juge Suprême dit : Puisque nous sommes tenus aux règles des forces que nous avons invoquées, qui garantissent le maintien du Royaume (Malkuth) de la part de la Couronne (Kether), nous pouvons clore nos Travaux. 

(Le Premier Juge Suprême, frappe un coup avec son Glaive) :

Frères Juges debout et à l’Ordre.

Suprême Architecte des Mondes, Toi qui es l’Ain Soph des kabbalistes qui dispense la Justice et la Miséricorde, nous Te remercions de nous avoir assistés dans ce devoir que, dans notre qualité d’hommes et d’initiés, nous avons cherché d’accomplir en tenant compte de ces deux qualités espérant d’avoir été justes et miséricordieux. Mais si nous nous sommes trompés en émettant même un jugement insignifiant, nous Te prions de nous éclairer la réflexion qui suit le jugement ainsi que celle qui le précède, afin que nous puissions trouver un remède par les pouvoirs de celui qui peut décider en jugeant notre Travail. Car nous sommes des hommes et donc faillibles, car Tu es la Justice et la Miséricorde et le Royaume de l’Eternité T’appartient.

A la Gloire du Sublime Architecte des Mondes. Au nom et sous les auspices de l’Ordre des Rites Unis de Memphis & Misraïm et du Souverain Sanctuaire International des Rites Unis,  je déclare momentanément suspendus  les Travaux, du Suprême Grand Tribunal de l’Ordre et du Rite, au Zénith de Thionville-Yutz. »

Mes Frères formons la Chaîne d’Union.

(Un long moment de méditation).

(Au moment de quitter la Chaîne, les Frères prononcent : au premier battement, « Alléluia », au deuxième, « Alléluia », et rompe la Chaîne au troisième « Alléluia »).

(Tous se donnent le Baiser de Paix).

* * *

Sublime Patriarche Prince de l’Ordre des Rites Unis 
94ème degré

 * * *

PLAN DU TEMPLE :


PRÉAMBULE : 

Le Grand Empire des Sublimes Patriarches Princes des Rites Unis travaille dans le Temple Mystique de la Pyramide qui est une salle carrée avec quatre Colonnes aux angles.

L’entrée est située au centre de la paroi occidentale, délimitée par les deux Colonnes du Soleil et de la Lune.

Au dessus de l’entrée est peint ou sculpté le Kneph ailé.


L’entrée se trouve en face du Trône du Sublime Maître de la Lumière, Chef du Temple Mystique qui est le sommet d’un triangle isocèle inscrit dans le carré de la salle comme indiqué dans le dessin.

Au dessus du dossier du fauteuil qui fait office de Trône est placé un delta lumineux sur lequel est dessiné un œil rayonnant.

Devant le Trône, sur un piédestal est située une petite table carrée où sont posés l’Epée du Sublime Maître de la Lumière, un Candélabre à cinq branches et les Rituels du Grade.

Le long des Colonnes Nord est Sud sont placés les sièges des principaux Sublime Patriarche Prince de l’Ordre des Rites Unis qui ont des Offices dans le Temple Mystique.

A la droite du Trône se trouve le fauteuil réservé au Grand Représentant, à gauche des sièges pour d’éventuels visiteurs qui ont le titre de Grand Patriarche Conservateur de l’Ordre des Rites Unis 95ème degrés de notre Rite ou pour des visiteurs que le Grand Empire des Sublimes Patriarches Princes des Rites Unis veut honorer.

Le long des côtés du Triangle se trouvent les sièges et les petites tables des six officiers du temple, trois par côté ; les deux autres officiers, qui sont le Maître de Cérémonie et le Grand Conducteur et Capitaine de la Garde, sont assis armés d’épée, l’un à droite et l’autre à gauche de l’entrée du Temple.

Sur les petites tables situées devant le Grand Gardien des Rites et le Grand Maître Expert se trouvent respectivement un candélabre à trois feux et un à un feu, qui, avec le candélabre situé au Grand Orient, forment 9 lumières.

TENUE VESTIMENTAIRE :

Habillement : Tous les Très Sublimes Coptes, portent une Robe blanche avec deux cordons de couleur VIOLET, et OR à la taille.

Décors : Sautoir de couleur VIOLET, bordé OR. Grande gloire brodée OR, en son centre un triangle avec le chiffre «94».

Bijou : Aigle Bicéphale en ARGENT, tenant dans ses serres une épée.

Lumières du Temple Mystique :

Elles sont neuf...

Prince Patriarche Sublime Maître de la Lumière (95ème degré)

  • Grand Orateur (94ème degré)
  • Grand Secrétaire (94ème degré)
  • Grand Inspecteur (94ème degré)
  • Grand Trésorier (94ème degré)
  • Grand Gardien des Rites (94ème degré)
  • Grand Expert (94ème degré)
  • Grand Maître de Cérémonie (94ème degré)
  • Grand Capitaine de la Garde (94ème degré)

L’Autel des Serments :

Au pied du trône du Sublime Maître de la Lumière (voir le plan du Temple) est situé l’autel triangulaire du serment avec un prie-dieu (ou coussin).

Sur l’autel est posée une Croix Ank, qui puisse être prise dans la main, à son côté le Livre d’Or du Temple Mystique ouvert à la dernière page écrite, et à son sommet une coupe avec de l’eau.

De chaque côté de l’autel doivent être placés, sur des trépieds, deux brasiers brûle-parfum en cuivre.

LES SEPT EPREUVES D’INITIATION :

S\M\de la L\ Mon Frère, il semble que vous êtes suffisamment préparé pour affronter les Sest Épreuves réservées à ceux qui veulent perpétuer le Secret du Sanctuaire de Memphis.

Les questions et les réponses sont indicatives au sens général et peuvent servir comme questions d’Ordre du Grade. C’est au Grand Expert d’évaluer les réponses que donnera 1e Postulant et, s’il le croit bon, pour rectifier ce qu’il y a d’inexacte ou d’incertain, de lui lire la réponse qu’il aurait dû donner, à la limite en d’autres termes, mais avec le même sens.

Les sept Epreuves représentent un examen à caractère général qui toutefois ne peut pas être pris littéralement, mais qui indiquera, sur la base des réponses, l’effective préparation du candidat pour son admission au Temple Mystique.

Les Epreuves consistent en deux Voyages, l’un du carré et l’autre du triangle.

Pour le premier, le Postulant est accompagné à l’angle situé à la gauche du trône d’où il sera traîné par la chaîne qui lui lie les mains le long des quatre côtés qui composent le Temple. A chaque angle, en commençant par celui situé à la droite du Trône et terminant à celui d’où il est parti, on fera faire une halte au Postulant et lui seront posées quelques questions auxquelles il devra répondre. Si le Grand Expert estime les réponses au moins suffisantes, on lui fera faire le deuxième Voyage, c’est-à-dire celui du triangle. On l’accompagne aux pieds du Trône et on lui pose la première question du Voyage du Triangle et il sera ensuite traîné aux angles de base du triangle inscrit dans le carré du Temple, dans le même sens déjà suivi pour le Voyage du Carré, et dans ces angles il répondra aux questions qui lui seront posées. S’il passe même cette épreuve il est conduit devant l’Autel pour la suite de la Cérémonie.

Au cas contraire il sera reconduit hors du Temple et renvoyé à sa Chambre de provenance.

 * * *

Grand Patriarche Conservateur
de l’Ordre des Rites Unis - 95ème degré

 * * * 

DECORATION DU SOUVERAIN SANCTUAIRE

DISPOSITION DU TEMPLE :

Le Temple du Souverain Sanctuaire est rond et symbolise le monde.

Au-dessus la Voûte Etoilée.

Les Plateaux des Officiers sont repartis harmonieusement en Cercle dans le Temple, le Plateau du Souverain Grand Patriarche se trouve à l’Orient, le Souverain Grand Inspecteur Général à l’Occident.

Il faut quatre Plateaux au minimum, sept si le Souverain Sanctuaire est pleinement constitué.

Les Plateaux sont au même niveau, symbole d’égalité.

Au centre du Sanctuaire, se trouve l’Autel Sacré de la Franc-Maçonnerie.

Sur l’Autel Sacré de la Franc-Maçonnerie doivent se trouver le Livre de la Loi Sacrée que l’on ouvrira à la Genèse XIV-18-20 (Melchisédech) sur lequel sera posé une rose blanche, un encensoir ; une épée (symbole des Chevaliers de l’Aurore), un cierge de cire vierge (Lumière Divine), neuf bougies rouges qui l’entourent symbolisant les neuf chœurs Angéliques et les neuf Patriarches Gardiens de l’Ordre.

Sept bougies reparties sur les plateaux symbolisant les sept pouvoirs Divins et les sept planètes.   

Sur le sol se trouve le sceau secret du Rite.

Au centre, un triangle, avec un point au centre. Une étoile à chaque sommet du triangle.

Un Upsilon «Y» formant deux rayons qui sortent du triangle. Le tout dans un carré, contenu dans un autre carré, pointes à 90°. Le tout dans un triple cercle. Le triangle, le point, l'upsilon sont de couleur noire. Les carrés jaune et orangé. Les cercles sont : «Vert, Marron et Bleu».

Tous les « Très Sublimes FF\ » sont assis en cercle. Le siège le plus prêt de l'Orient supposé est destiné au « Souverain Grand Patriarche ». Il n'y a pas de maillet, pas d'encens, pas d'Officiers.


ACCESSOIRES MATÉRIELS NÉCESSAIRES :

  • 1 Table rectangulaire, 
  • 4 Plateau au minimu,
  • 1 Nappe rouge vif bordée Or,
  • 3 Chandeliers,
  • 3 Bougies de cire blance véritable,
  • 1 Epée Maçonnique,
  • 1 LivrSacré au choix,
  • 1 Rameau de myrthe.

RITUEL SECRET DE THOTH :

Le Souverain Grand Maître Mondial dit :

Je vais maintenant vous lire le Rituel Secret de Thot, ainsi que l’explication Occulte et Secrète du 95ème degré, Grand Patriarche Conservateur de l’Ordre des Rites Unis, Gardien Sacré de la Coupe d’Isis, Maître de l’Eggrégore Egyptien, Puissant Maître Archiviste et Scribe, Ibis Sacré de Thoth.Salut, Thoth, messager divin, inventeur de l’écriture, arbitre de la lutte entre Horus et Seth, qui ce manifeste sous l’aspect d’un ibis et d’un babouin.

Thoth, Maître du Livre des respirations, prête-moi ta bonne encre, pour que mon Nom soit grandi par les écrits.

Je suis entre ceux qui sont à Ounout lors de la fête de Thoth, le beau mâle de Nehemuait.

Thoth est à l’avant de la barque de Rhâ, lui, qui est Scribe Divin, Thoth qui purifie mes mains et ma bouche.

Thoth prend possession pour moi de l’œil d’Horus, il emporte au loin tout ce que j’ai en horreur, il emporte au loin celui qui vilipende mon Nom.

Voici venir Thoth. Il reprend l’œil d’Horus des mains de l’ennemi. Qu’aucun perturbateur mâle ou femelle n’entre dans ce Temple.

Thoth est la protection de mon corps, de mes Ames, de Nom.

O Thoth, je suis ton bien-aimé et tu as apposé ton sceau sur ma tête.

Si je suis purifié, Thoth est purifié.

Si Thoth est purifié, je suis purifié.

Je suis Thoth deux fois Grand, Maître d’Hermopolis, Thoth qui discerne ce qui est juste, Seigneur du Savoir Sacré et du Verbe Magique, Thoth qui sépare les Deux Combattants, Thoth qui complète l’œil-oudjat, Thoth qui écrit les paroles et les formules magique d’Isis-Hathor, la très puissante magicienne, Thoth qui n’a pas de mère.

Celui qui sortit de l’œil de Rhâ dans un moment d’amertume, le Cœur de Rhâ.

Celui qui naquit du front de Seth, Thoth dans l’ombre de son buisson, dont le couteau affilé tranche les têtes et perce les cœurs.

Thoth donne l’immortalité, grâce aux formules magiques qui émanent de ma bouche.

Je suis le Maître de Cérémonie, avec le rouleau du rituel dans ses mains.

Celui qui demeure à Ounou, le Hiérogrammate Parfait, et mes ennemis ne seront  plus.

Ma pureté est la pureté de Thoth, la pureté de Thoth est ma pureté.

Je suis le Sage qui, à Létopolis, conduit au bon terme les Mystères de la Nuit, moi, l’Ogdoade qui paraît tous les jours dans la ville de Buto, je suis Thoth, qui a sauvé l’œil d’Horus pour Horus, en ce Nom de «Maat ».

Fais l’encensement Thoth.

J’apparais sous la forme d’un grand ibis de cinq coudées, en sortant du ventre de ma mère, mon dos est malachite de Haute Egypte, sur mon aile tomba l’œil d’Horus, au côté oriental du ciel.

Je suis le Dieu Ancien qui sort à bord de la barque de la nuit, je suis l’argent sorti de la montagne orientale.

Je suis un Ibis à tête noir, au ventre blanc, au dos de lapis-lazuli.

Je suis l’Ibis qui renouvelle la vie, puisque Thoth est mon Nom, puisque tous les dieux vivent, en prononçant mon Nom, pour toujours et à jamais.

Je suis le Maître des Etres Magiques, qui ouvrent pour moi toutes les portes, les dieux des Quatre Piliers de l’Espace obéissent à moi, Thoth, qui se trouve à l’Horizon du Nord.

Je suis un Solitaire au milieu de ma Solitude, je suis le Cynocéphale d’Or, sans jambes, ni bras, trônant au Temple de Memphis, le Seigneur de l’Océan Céleste, dont le corps est en pierre sheret, la tête en jaspe et le phallus en cornaline.

Je suis Celui qui donne au Pharaon la tête d’Horus deux fois, la tête de Seth, la tête du chevreau et la tête de l’oie.

Je suis l’Equilibre des Mondes, j’ai coupé la tête au démon Hai, horreur pour Osiris.

Je suis Celui par qui a été rédigé ce document, devant les Maîtres d’Héliopolis.

Je suis Thoth, le Greffier du Tribunal de la Salle des Deux Maat.

Celui qui a écrit le Livre du Destin des Hommes et des Dieux.

Je suis le Seigneur de Khemenu, le Prince de l’Eternité, le Grand Maître du Mot Magique, mes Esprits-serviteurs, les Iaani, se manifestent sous la forme de cynocéphales, ils sont les maîtres de sagesse qui adorent Rhâ à l’aube.

Mes Iaani, qui, les mains jointes, saluent le Soleil, accordent la Science Mystérieuse.

Je parcours la Route qui passe par Pê et par Dep pour pacifier les Deux Adversaires qui se livre la Grande Bataille.

Je suis un Sahu, un Corps Glorieux, et j’apporte la Vérité et la Justice, j’ai mes armes magiques dans la Maison de la Lune, je suis Thoth qui sépare les Deux Frères, en faisant surgir un torrent, j’ai ouvert la route aux yeux du ciel, j’ai rendu à Seth ses testicules et je l’ai soigné avec mes doigts et ma salive.

Je suis Thoth, qui aux profondeurs de son Sanctuaire, ayant l’accord des dieux d’Héliopolis, prononce son verdict.

J’apporte avec moi l’Encrier et la Palette, je trace les Signes Sacrés avec la pourriture d’Osiris, la poussière de son corps.

C’est moi le Victorieux qui protège la Couronne Divine contre ses ennemis, moi qui présente l’Ug-at à Amon-Rhâ, moi qui frappe mes ennemis, au milieu des tempêtes, avec mon bras qui m’a été rendu.

Je suis, en vérité, cette Tablette d’Emeraude qui est suspendue au cou de Rhâ, je suis un mâle invincible, fils de la déesse Nout, je suis Heka.

Je maîtrise les Esprits-Gardiens de la Vie, je crée le Bien, j’apporte la Paix, puissantes sont les incantations de ma bouche, je règle le rythme des saisons, je détruis les démons, je chasse les nuages vers ceux qui m’attaquent, car un Grand Mot de Puissance vit dans mon Cœur.

Dans mes deux bras j’apporte le Nectar des dieux, Hu, la source de l’immortalité des dieux.

Je connais les Mystères de la Nuit que Rhâ garde jalousement, je suis Celui qui protège les Deux Terres, le Maître des Quatre puissants Esprits aux masques de singes qui, assis sur la roue de la Barque de Rhâ, annonce les ordres du Seigneur des Mondes.

Osiris Thoth, fils d’Aner, qui procède aux libations devant le Maître- des-Millions-d’Années et lui ouvre le chemin à travers le Firmament, dieu puissant, qui immobilise les ouragans et les emprisonnes dans ses forteresses, Grand Massacreur, terreur des démons, qui prend un bain dans le sang des Démons Rouges.

Je suis le Vizir de Rhâ-Harakhte, la main des dieux, celui qui ligote avec ses filets magiques, je suis celui qui parle et protège l’épine dorsale, celui qui révèle les paroles pour pénétrer sans obstacles à l’intérieur du Disque Solaire.

Je suis le Grand Magicien qui à son Trône entouré des Arbres Sacrés, « Sa », la Sagesse et Sesheta, le Savoir Sacré.

Tous les dieux remettent entre mes mains, pour des millions d’années à venir, leurs trônes, pour que j’en puisse disposer, ainsi m’obéissent S’ay, le Destin, et Renen-utet, l’Abondance.

Je suis le dieu qui sort du Nil céleste, Thoth, maître des deux Cornes de la Lune, Jah et Khonsu.

Je fixe par écrit la Justice Divine, mon écriture est parfaite et mes mains sont pures, en vérité je suis le Pinceau avec lequel écrit Dieu de l’Univers et mes paroles sont puissantes dans les Deux Mondes.

Je disperse les ténèbres et repousse les tempêtes.

C’est moi qui fis pénétrer Rhâ jusqu’au sein des Mystères Sacrés où les Esprits Divins rendent la vie au Dieu-au-Cœur Arrêté, l’Ame Mystérieuse de l’Amenti.

Je suis Thoth, le Puissant qui apporte l’air frais, tout ce que Rhâ entend est, grâce à moi, couronné de succès, je suis le Purificateur, Seigneur de la Loi Ecrite, ma splendeur protège Nout, je dispose les Monde de Demain, j’administre le Ciel, la Terre et le Duat, je monte la garde au Trône d’Osiris, la protection magique de mes mains confère à ses membres la Durée Infinie car j’ai dompté les démons de la Révolte.

Je suis Thoth, S’epses, l’Illustre, qui chaque jour vient dans la ville de Kher-Aha. En vérité, je surpasse en splendeur tous les dieux, car je suis le Roi de l’Eternité et mon Nom est, Celui qui est Sublime. 

Explication Occulte et Secrète du 95ème degré 

1. Celui-ci est le secret du Saint-Graal, celui-ci est le vase sacré de notre Dame, notre Mère Isis ; il est donné rituelliquement au Grand Conservateur, Le Maître de l’Eggrégore de Memphis & Misraïm.

2. Tu verseras ton sang, qui est ta vie, dans la coupe d’or de son Amour Universel, pour la défense des Enfants de la Veuve, si nécessaire.

3. Tu mêleras ta vie avec la vie universelle et tu n’en refuseras même pas une goutte.

4. Alors ton cerveau comprendra, et ton cœur éclatera de bonheur, acceptant de battre pour les plus hauts idéaux de l’Humanité, et pour en assurer la défense vigilante.

5. Ceci ne pourra se faire que par les Rites de Khem et de Kudoth en-dedans et en dehors de la Pyramide ; après ta réception aux 92ème, 94ème, et 95ème degrés.

6. Le Patriarche Grand Conservateur que tu es devenu est le vrai Défenseur de l’Ordre et Prince de Memphis, en plus du Grand Hiérophante, du Substitut et du Grand Gardien qui en sont revêtus.

7. Or, afin que tu puisses accomplir ce rituel du Saint-Graal, dépouille toi de tous tes biens inutiles, et fais l’aumône.

8. Tu es riche, mais d’une richesse spirituelle qui vaut tous les trésors du monde ; ne l’oublie jamais éternel Apprenti !

9. En outre, il se tend comme un limier en laisse.

10. Il a force et grande finesse. Oui, et aussi Victoire.

11. Qu’ainsi le 94ème degré agisse dans son évocation.

12. Qu’il s’assoie et qu’il évoque ; qu’il se concentre dans cette force, puis qu’il se lève saturé et tendu ; qu’il jette en arrière le capuchon qui couvre la tête et qu’il fixe son œil de basilic sur les forces adverses. Puis, qu’il fasse balancer sa force en avant et en arrière comme un puissant Athlète de Dieu, jusqu’à ce que le Mot jaillisse puissamment de sa gorge.

13. Alors qu’il ne tombe pas épuisé, même s’il a été dix mille fois humain ; mais ce qui l’envahit c’est l’infinie miséricorde du Génitor-Génitrix de l’Univers dont il est le champion.

14. Ne te trompe pas. Il est facile de distinguer la force vivante de la matière morte. Il n’est pas plus facile de distinguer le serpent vivant du serpent mort.

15. A propos des vœux. Sois obstiné et ne sois pas obstiné. Comprends que le Bien et le Mal doivent être jugés avec Sévérité et Miséricorde ; juge sainement, sinon ce ne sera que le bruit du vent sur le Mont Meru.

16. Comment m’adoreras-tu, moi qui est le Sublime Architecte des Monde, sur tous les plans de l’Esprit, le Seigneur de la Création ? Je suis l’œil dans le Triangle, l’Etoile d’Or qui brille au centre de ton Ame.

17. Je suis l’Ogdoade, qui est l’Octuple Mot destiné à s’équilibrer avec le Trois.

18. Il n’y a pas acte ou passion qui ne soit un hymne en mon honneur.

19. Toutes les choses sont sacrées et toutes les choses sont symboliques.

* * *

SOUVERAINS SANCTUAIRES NATIONAUX DES RITES UNIS :

Les grades du 93ème au 97ème degré, sont décernés uniquement par le Grand Maître Mondial 99ème degré.

  • 93ème degré – Sublime Patriarche Grand Défenseur de l’Ordre.
  • 94ème degré – Grand Patriarche Mystique Arcana Arcanorum.
  • 95ème degré – Grand PatriarcheConservateur de l’Ordre des Rites Unis.
  • 96ème degré – Grands Maîtres Nationaux Adjoints.
  • 97ème degré – Grands Maîtres Nationaux.

SOUVERAIN SANCTUAIRE INTERNATIONAL DES RITES UNIS :

95ème degré – Grand Patriarche Conservateur de l’Ordre des Rites Unis, ayant une charge internationale.

96ème degré, Grands Maîtres Nationaux Adjoints, ayant une charge internationale importante.

97ème degré, Grands Maîtres Nationaux.

98ème degré, Membre du « Grand Collège Secret de la Grande Hiérophanie des 98èmes degrés l'Ordre des Rites Unis de Memphis & Misraïm». Au passage à la Grande Loge Éternelle du Grand Hiérophante Mondial et Souverain Grand Maître Mondial 99ème degré, le Grand Collège Secret des 98èmes degrés de l’Ordre, se réunira en « Synode » pour ouvrir l’Enveloppe Secrète à la succession de la Grande Hiérophanie, à l’intérieur se trouvera le nom du nouveau Grand Hiérophante Mondial et Souverain Grand Maître Mondial 99ème degré.

99ème degré, Souverain Grand Maître Mondial ad vitam de l'Ordre des Rites Unis de Memphis & Misraïm, Président du Souverain Sanctuaire International des Rites Unis et Président du Suprême Conseil des Rites Confédérés, lui seul peut conférer les initiations du 84ème au 98ème degré.

Grand Hiérophante Mondial, est le Souverain Grand Maître Mondial 99ème degré, ainsi que Président du Suprême Conseil des Rites Confédérés. Le Grand Hiérophante Mondial détient ésotériquement le 100ème degré (qui ne se prononce pas), il gouverne le « Grand Collège Secret de la Grande Hiérophanie des 98èmes degrés de l'Ordre des Rites Unis de Memphis & Misraïm».

* * *